Maladie de peau du chien : Quelles sont les races les plus concernées ?

Maladie de peau du chien : La fréquence va de pair avec la popularité de la race 

 

L’une des principales questions qui nous est souvent posée en consultation de Dermatologie Vétérinaire est : Quelles races de chiens présentent le plus fréquemment des maladies de peau ? et à l’inverse : Quelles races de chiens en présentent le moins ?

Il est toujours difficile d’apporter une réponse oscillant entre la subjectivité liée aux dernières races canines consultées et l’objectivité que les statistiques peuvent nous apporter.

 

C'est justement dans le but d’apporter une réponse plus objective nous avons donc décidé de réaliser une petite étude statistique afin d’apporter une réponse à ces questions récurrentes.

 

Méthodologie

Dans cette optique, nous avons fait une étude statistique en analysant les races des 6000 derniers chiens consultés au Cabinet VetDerm. À noter que le Cabinet VetDerm est une structure dans laquelle ne sont réalisées que des Consultations de Dermatologie Vétérinaire, et les chiens présentés en consultation ont donc tous une dermatose plus ou moins sévère. Les propriétaires de ces chiens sont soient venus spontanément au Cabinet, soit ont été référés par leur vétérinaire traitant afin d’apporter un diagnostic à la maladie de peau de leur chien.

 

Après exclusion des chiens de races croisées, les données de 5472 chiens ont pu être analysées.

Maladie de peau du chien : Des prédispositions raciales
Maladie de peau du chien : Des prédispositions raciales

Maladie de peau du chien : Résultats et races les plus fréquemment affectées

 

Les 5 premières races de chiens qui ont été consultées au Cabinet VetDerm sont par ordre décroissant :

Le Bouledogue français, avec 552 chiens (10,1 % de la population) soit près de 10 % des chiens consultés au Cabinet VetDerm, soit un chien de race sur 10 globalement, suivi par le Labrador, avec 337 chiens (6,2 %), puis le Yorkshire terrier avec 241 chiens (4,4 %), puis le Berger allemand avec 229 chiens (4,2 %) et finalement le Jack Russell terrier avec 219 chiens (4 %).

On voit ainsi que le Bouledogue français a été de très loin le chien le plus consulté en Dermatologie Vétérinaire et plus particulièrement au Cabinet VetDerm, avec plus de 2 fois plus d’individus consultés que les chiens au-delà de la 3ème place.

 

Autre résultat très intéressant, les 12 premières races cumulent à elles seules plus de la moitié  des chiens consultés (2862 chiens) et les 25 premières races, concentrent plus des 3/4 des chiens consultés (4162 chiens ).

 

Maladie de peau du chien : Les races les plus concernées
Maladie de peau du chien : Les races les plus concernées
Maladie de peau du chien : Les races les plus concernées  : Détails
Maladie de peau du chien : Les races les plus concernées : Détails

Discussion

 

Si on devait donc apporter une réponse à cette question récurrente : Quelles races de chiens ont le plus fréquemment des maladies de peau ? La réponse est très clairement le Bouledogue français, suivi par le labrador, puis dans un mouchoir de poche le Yorkshire terrier, le Berger allemand et le Jack Russell.

Répondre à la question : Quelles races de chien ont le moins de maladies de peau est un peu plus difficile, dans la mesure où de très nombreuses races de chiens ont été très peu consultées au Cabinet VetDerm, et en donc très peu de troubles cutanés, que ce soient de grandes races de chiens comme le Dogue du Tibet, ou de plus petites, comme le Schipperke. C’est pourquoi, si cela vous intéresse, nous vous laissons vous référer au tableau disponible en téléchargement, en cliquant ICI, sur lequel vous trouverez l’ensemble des données statistiques des 5472 chiens. Mais disons qu'en dessous de 10 chiens vus sur les 5472 c'est une race globalement épargnée par les problèmes cutanés.

 

Si cette petite étude permet d’apporter certaines réponses, il existe toutefois différents biais de recrutement qu’il faut prendre en compte.

 

Tout d’abord, il s’agit de chiens consultés au Cabinet VetDerm, en France, et plus particulièrement en région parisienne et jusqu’à environ 4 heures de route autour de Paris, distance approximative globale de provenance des personnes qui viennent consulter au Cabinet. Cette même étude statistique réalisée en Espagne, en Norvège, aux États-Unis donnerait probablement des résultats sensiblement différents.

Par ailleurs, il faudrait potentiellement mettre en relation la fréquence des races consultées, avec le nombre de chiens de chaque race en France sur la même période Ainsi, s’il ne fait pas de doute que le Bouledogue français est actuellement le chien qui présente le plus de maladies de peau, tant au niveau statistique qu’en terme d’inscriptions annuelles au LOF, l’interprétation statistique sur d’autres races comme le Bansenji , ou le Brabancon est plus difficile à interpréter, du fait d’un nombre peu élevé de chiens LOF de ces races en France.

 

De même, il s’agit d’une analyse globale. Pour aller plus loin il serait intéressant de suivre l’évolution pour chaque race au cours des années. Ainsi, on pourrait peut-être constater des différences, par exemple à 5 ans d’intervalle, au sein d'une même race. À noter par ailleurs que la fréquence d’observation de chaque race, et potentiellement du nombre de naissances en France, va souvent de pair avec leur popularité liée à différents médias comme la télévision. Par exemple, boum de popularité du Dalmatien à la sortie des films et dessins animés « Les 101 dalmatiens », Jack Russel lors de sa présence sur le plateau de la roue de fortune avec Christophe Dechavanne, ou encore Westie il y a quelques années liées à la publicité pour différents aliments.

 

Dans le même ordre d’idées, la plupart des dermatoses canines étant d’origine génétique, notamment les dermatites allergiques, il est normal et logique que plus une race est populaire plus elle présente des maladies génétiques potentielles et donc de dermatoses. Il ne faut ainsi pas mettre en relation la morphologie de l’animal avec la fréquence de ces troubles cutanés. Ainsi le Boston terrier qui est très proche morphologiquement du Bouledogue français ne représente que 0,2 % des races canines consultées au Cabinet. Idem pour le Float coated retriever pourtant très proche du Golden retriever qui ne représente que 0,3 % des races consultées versus le Golden qui représente 5,6 % de la population soit plus de 10 fois plus.

 

 

Pour en savoir Plus 

Survey of the prevalence, diagnosis and treatment of dermatological conditions in small animals in general practice, Hill & co, 2006, Vet Record, volume 158, Issue 16

A survey of canine and feline skin disorders seen in a university practice: Small Animal Clinic, University of Montréal, Saint-Hyacinthe, Québec (1987-1988), Scott D, Paradis, M, Can Vet J, 1990, Volume 12, 830-835

Large-scale survey to estimate the prevalence of disorders for 192 Kennel Club registered breeds, Canine Genetics and Epidemiology, Wiles & co

volume 12, 2017, 8

 

 

© Cabinet VetDerm

 

Vous pouvez partager cet article en cliquant sur l'icone correspondante ci-dessous