L' aoutat du chien et du chat

L' aoutat du chien et du chat : Une larve qui démange, qui démange ...

Importance

L'infestation par les aoûtats , qui, contrairement à ce que l'on pense, est une larve et non un adulte est également appelée trombiculose. Elle survient essentiellement l'été et l'automne.

Morphologie

Ce parasite est une larve hexapode qui mesure de 250 µm, à jeun, à 500 µm une fois gorgée. Il est de couleur orangée. Etant donné sa taille, il est visible à l’œil nu. Son rostre pointu et bien développé porte 2 chélicères en serpette et 2 pédipalpes en pince. Sur sa face dorsale, on note un petit écusson pentagonal portant 5 soies. Sur le reste du corps et sur les pattes, on observe de longues soies plumeuses.

Larve de Trombicula autumnalis
Larve de Trombicula autumnalis
Aoutat du chien et du chat
Vue macroscopique des larves de Trombicula au sein des espaces interdigités d’un chien
Aoutat du chien et du chat
Rostre de Trombicula autumnalis
Aoutat du chien et du chat
L’écusson pentagonal dorsal porte 5 soies

Biologie de l' aoutat du chien et du chat

Les nymphes et les adultes vivent libres dans le milieu extérieur. L’adulte, qui est velu, mesure 1 mm et il possède une constriction transversale très marquée lui conférant une forme en 8. Ils se nourrissent d’invertébrés et de végétaux. La ponte se réalise directement dans le sol.

 

Seules les larves sont parasites. Elles sont actives en été et en automne dans les jardins et les prairies. Il s’agit de parasites peu spécifiques, qui peuvent venir infester le chien, le chat mais aussi l’homme. Elles grimpent sur les brins d’herbe et de là se fixent sur des mammifères. La larve qui reste à la surface de la peau, enfonce son rostre et secrète une sorte de tube, le stylostome, qui permet l’inoculation de salive, la digestion externe des tissus et l’absorption de nourriture. Il n’y a aucune hématophagie. Après un unique repas de 3 à 4 jours, la larve gorgée qui mesure alors 500 µm se laisse retomber sur le sol et mue en nymphe puis en adulte. Le cycle parasitaire dure 50 à 70 jours, et le parasite vit 10 mois en moyenne. .

Symptômes

Il est possible d’observer des larves sur l’ensemble du corps, néanmoins elles se localisent principalement aux zones peu velues, comme les paupières, les babines, la base des oreilles, les espaces interdigités, ou encore la région ano-génitale.

Elles sont à l’origine de papules, pustules puis de croûtes. Le prurit, qui est très important, peut persister plusieurs jours, même après disparition des larves (70, 84). Ce prurit peut être à l’origine d’une alopécie et d’excoriations.

Exceptionnellement, la larve peut être à l’origine d’une dermatite miliaire féline.

Lors d’infestations massives, il est possible d’observer l’apparition de troubles nerveux tels qu’une parésie.

 

Aoutats du chien et du chat
Lésions bulleuses occasionnées par des piqûres d’aoûtats chez l’homme

Diagnostic

Les larves facilement reconnaissables par leur coloration orangées sont délicatement prélevées par raclages et déposées dans du lactophénol. L’observation au microscope à l’objectif 10 permet facilement leur identification.

Traitement

Ce qui pose le plus de problèmes, ce n’est pas vraiment l’élimination des parasites, mais plutôt la prévention des réinfestations. Le plus efficace étant bien entendu d’empêcher l’animal de se promener aux endroits infestés. Pour éliminer les aoûtats, divers acaricides sont utilisables.