Acné du chat

 

L' acné du chat , une dermatose bénigne qui peut vite se dégrader

 

L’ acné du chat est un trouble primaire de la kératinisation localisé aux zones riches en glandes sébacées, essentiellement au niveau du menton. L'évolution vers une furonculose a lieu dans un cas sur deux. La dermatose est assez fréquente et il n’y a pas de prédisposition connue d’âge ou de race.

 

Pathogénie

 

La pathogénie de l’acné est mal connue. Quelques publications ont permis de suspecter l’influence des facteurs suivants : une immunosuppression (iatrogène ou maladie interne), la production d’un sébum anormal, une allergie , une situation anxiogène (rôle des phéromones faciales apaisantes secrétées dans la zone du menton), des virus (Calicivirus, herpes virus).

 

Acné du chat
Acné féline surinfectée

Symptômes

 

Les zones concernées sont le menton, et parfois les lèvres. Les signes cliniques sont des comédons ( points noirs ) , des manchons pilaires, des papules et des pustules, des croûtes, et parfois des furoncles. Érythème, et alopécie sont présents, et dans les cas sévères, un œdème du menton avec fistulisation et adénomegalie s’installe.

  

Acné féline
Forme extensive d' acné féline

Diagnostic

 

Le diagnostic repose sur l’anamnèse, la clinique (lésions évocatrices), la cytologie et la bactériologie. L’examen cytologique révèle une réaction pyogranulomateuse et des images de phagocytose de cocci. L’examen bactériologique met en évidence les germes suivants : Pasteurella multocida, des streptocoques α ou β-hemolytiques et des staphylocoques coagulase positifs. L’examen histopathologique permet un diagnostic de certitude et notamment en cas de diagnostic différentiel difficile. Les lésions microscopiques sont les suivantes : hyperplasie sébacée, réaction lymphoplasmocytaire péricanalaire, dilatation du canal des glandes sébacées, état comédoneux marqué, rétention apocrine, folliculite, furonculose et adénite sébacée pyogranulomateuse, et même fibrose lors de cas chroniques. Le diagnostic différentiel doit être fait d’une démodécie, d’une dermatophytose, d’une dermatite à Malassezia, d’un granulome éosinophilique, et d’un néoplasme. Il faut souligner que l’acné est parfois associée a une dermatophytose (Microsporum canis, Trichophyton mentagrophytes) ou a une prolifération de Malassezia, sans que la relation de cause à effet soit claire.

 

Traitements

 

Des traitements locaux sont indiqués lorsque les formes sont bénignes. Ils auront, selon l’effet recherché, des propriétés comédolytiques, anti-infectieuses ou kératolytiques. Des traitements par voie générale sont nécessaires lorsque les formes sont sévères. Ils auront, selon l’effet recherché, des propriétés anti-infectieuses, kératolytiques ou anxiolytiques. Une antibiothérapie systémique, lors de furonculose associée, doit être prescrite en tenant compte du choix de la molécule et d’une durée du traitement suffisamment longue, de 3 a 6 semaines.